Potassium : quels sont ses rôles et ses effets ?

Foodvisor potassium banane

Le potassium est un élément chimique indispensable à l’organisme. Il joue un rôle majeur sur le plan cardiaque notamment. La variation de la kaliémie, à savoir le taux de potassium dans le sang, peut avoir de nombreuses causes et conséquences.

Qu’est-ce que le potassium ? 

Le potassium fait partie des électrolytes de l’organisme. Les électrolytes sont des minéraux qui portent une charge électrique lorsqu’ils sont dissous dans les liquides corporels, comme le sang par exemple.

Le potassium est présent dans les cellules, mais aussi dans le sang où il tient des rôles très importants. Un taux de potassium trop élevé (l’hyperkaliémie) ou trop bas (l’hypokaliémie) dans le sang peut entraîner de multiples complications, notamment au niveau du coeur. Afin de réguler ce taux sanguin, l’organisme peut utiliser le vaste stock de potassium à l’intérieur des cellules.  

Le mot potassium vient du latin “kalium”, c’est pourquoi il est représenté par le symbole K. Son taux dans le sang est appelé kaliémie

L’équilibre potassique est maintenu par le contrôle de la quantité de potassium apportée (alimentation et traitements) et de la quantité rejetée (dans les urines). Le potassium est absorbé à partir d’aliments et de boissons qui en contiennent. Il est majoritairement éliminé grâce au travail des reins, dans les urines. Une petite partie est également perdue dans la sueur et le tube digestif. Les reins en bonne santé permettent de faire varier le taux de potassium éliminé pour s’adapter aux écarts de consommation.

Quel est le taux sanguin normal de potassium? 

La kaliémie représente le taux de potassium dans le sang, elle est évaluée grâce à une prise de sang. Chez l’homme, la femme et l’enfant, la valeur du taux de potassium dans le sang est considérée normale lorsqu’elle se situe entre 3,5 et 5 mmol/l.

Foodvisor prise de sang analyse

Les besoins peuvent être plus élevés chez les sportifs (qui éliminent une plus grande partie par la transpiration), les hypertendus, les femmes ménopausées, les alcooliques, les personnes ne mangeant pas suffisamment de fruits et légumes frais, les personnes sous certains médicaments ou utilisant régulièrement des laxatifs, les personnes souffrant de maladie rénale.

De nos jours, la consommation de sel ne cesse d’augmenter, notamment à cause de la hausse de la consommation de plats industriels. Cela au détriment de la consommation du potassium, particulièrement avec la baisse de la consommation de fruits et légumes. Par conséquent, cette inversion du rapport sodium-potassium provoque malheureusement des déséquilibres au niveau de notre organisme, pouvant avoir des répercussions sur notre santé.

Quel est le rôle du potassium dans le sang ?

La majorité du potassium de l’organisme est située à l’intérieur des cellules. De ce fait, le potassium est indispensable au fonctionnement normal des cellules, des nerfs et des muscles.

Le potassium joue un rôle essentiel dans l’équilibre acido-basique de l’organisme, en contribuant à neutraliser les acides métabolisés à la suite des repas.

Il joue également un rôle important dans la synthèse des glucides à partir des stocks du foie et des muscles (glycogénèse) et dans la synthèse de protéines

Aussi, le potassium participe à la transmission de l’influx nerveux. De ce fait, il est indispensable à la contraction musculaire. 

Enfin, le potassium contribue à réguler la tension artérielle. Ainsi, il permet de compenser les effets négatifs d’un excès de sodium afin de faire diminuer l’hypertension artérielle. 

Quels sont les symptômes de trop de potassium ? 

Qu’est-ce que l’hyperkaliémie ? 

Souvent, l’hyperkaliémie est due à plusieurs problèmes simultanés, notamment :

  • La présence de troubles rénaux, ils empêchent les reins d’éliminer le potassium en quantité suffisante
  • La prise de médicaments, ils empêchent les reins d’éliminer des quantités normales de potassium 
  • La consommation d’aliments riches en potassium
  • La prise de traitements qui contiennent du potassium

La cause la plus fréquente d’hyperkaliémie légère reste l’utilisation de médicaments diminuant l’afflux sanguin vers les reins. Ou bien ceux qui entravent l’excrétion de quantités normales de potassium dans les urines. 

Certaines maladies peuvent également entraîner une hyperkaliémie : l’insuffisance rénale et la maladie d’Addison. 

Foodvisor avoines et fruits secs Il faut noter que la consommation accrue de potassium provoque rarement des hyperkaliémies parce que les reins en bonne santé sont assez efficaces pour rejeter l’excès de potassium. C’est surtout le trop peu de potassium par rapport au sodium qui est problématique. 


Quels sont les symptômes ?

L’hyperkaliémie modérée provoque rarement des symptômes, elle est donc souvent asymptomatique. Parfois, elle est associée à une faiblesse musculaire. Lorsque l’hyperkaliémie est dans sa forme grave, elle peut entraîner des troubles du rythme cardiaque. Si le taux de potassium dans le sang est vraiment très élevé, alors un arrêt cardiaque peut se produire.

Quels sont les risques d’un manque de potassium ?

Quelles sont les causes de l’hypokaliémie ? 

En général, le taux de potassium diminue fortement après la survenue de troubles digestifs répétés : vomissements, diarrhées ou d’une utilisation excessive de laxatifs. Dans ce cas, la perte de potassium est trop élevée et devient trop faible pour l’organisme : c’est l’hypokaliémie.

Certaines maladies provoquant des troubles au niveau des surrénales, telles que le syndrome de Cushing, augmentent la production excessive d’aldostérone. C’est une hormone qui induit l’élimination de grandes quantités de potassium au niveau des reins et donc une hypokaliémie.

Foodvisor médicamentsCertains traitements médicamenteux tels que l’insuline, le salbutamol et la terbutaline, sont également à l’origine d’une hypokaliémie. Ils font augmenter la quantité de potassium qui est déplacée du sang vers les cellules ce qui rend le taux sanguin trop faible. Cependant, ces médicaments entraînent généralement une hypokaliémie passagère, sauf si une autre pathologie provoque également une augmentation des pertes en potassium.


Quels sont les symptômes d’une hypokaliémie ? 

Une diminution légère de la kaliémie est en général asymptomatique.

Une diminution plus importante du taux de potassium sanguin entraîne une faiblesse, des contractions, voire une paralysie musculaire.

Des troubles du rythme cardiaque peuvent également apparaître en cas de déséquilibre de la kaliémie. Ils peuvent survenir même si la diminution de ce taux est légère. Ce cas est observé chez les personnes qui souffrent déjà d’un trouble cardiaque ou qui prennent de la digoxine, un médicament pour les troubles cardiaques.

Dans le cas où l’hypokaliémie dure pendant une période prolongée, des troubles rénaux peuvent survenir. Cela provoque un besoin d’uriner plus fréquent et une envie augmentée de boire de grandes quantités d’eau.

Quels sont les aliments à limiter en cas d’hyperkaliémie? 

Voici la liste des aliments les plus riches en potassium, jusqu’à 3,7g pour 100g d’aliment :

  • Algues déshydratées 
  • Café soluble, thés et épices
  • Tomates séchées, concentré de tomates
  • Levure alimentaire
  • Lait en poudre Foodvisor café soluble coffee
  • Fruits secs (abricots, raisins, bananes)
  • Son de riz, de blé 
  • Chocolat noir 
  • Oléagineux (noisettes, amandes, pistaches)
  • Pommes de terre (cuite, en flocons déshydratés, chips), Igname
  • Graines (lin, pignon de pin, pavot)

Quels sont les aliments à favoriser en cas d’hyperkaliémie ? 

Voici une liste d’aliments pauvres en potassium :

  • Les eaux
  • Les huiles, le beurre 
  • Les vermicelles de riz, le riz
  • Les produits laitiers 
  • Les pâtes 
  • Jaune d’oeuf 
  • Carottes
  • Myrtilles
  • Andouillettes
  • Olives

Article rédigé par Romane, Diététicienne chez Foodvisor.

Laisser un commentaire