Manger en Pleine Conscience : quels bénéfices ?

petit bambou

Vous avez certainement entendu parler au moins une fois du “Mindful Eating” ou en français “manger en pleine conscience “. Ce mouvement nous vient du monde de la méditation mais est adapté à l’alimentation. L’application de nutrition Foodvisor, en partenariat avec l’application de méditation Petit Bambou vous explique en quoi il consiste et quels en sont les nombreux bénéfices.

Le concept est simple : afin de comprendre ses schémas mentaux liés à l’alimentation, de retrouver les saveurs et de mieux apprécier son plat tout en le digérant mieux, on médite avant ou pendant un repas.

Par exemple en étant attentif, sans jugement, sans critique, sans objectif, aux sensations, aux goûts, aux textures des aliments.

Loin des repas pris au lance-pierre ou sur le pouce entre deux rendez-vous de travail, les études sur l’alimentation en pleine conscience  ont démontré des bénéfices variés comme une détente le système digestif, une digestibilité améliorée des aliments et même un impact sur le poids.

1/La connexion intestin-cerveau

On ne le dira jamais assez, l’intestin est notre deuxième cerveau et les publications sur le sujet ne cessent d’augmenter. L’intestin est l’organe qui comprend le plus de neurones après le cerveau et il existe une communication bilatérale entre ces deux organes.

Lorsque vous êtes stressé, vous avez “l’estomac noué “, “la boule au ventre”, “la courante”, “la nausée” car votre cerveau indique à votre système digestif qu’il y a des choses urgentes à gérer et que manger peut attendre. Lorsque vous êtes triste, vous avez l’appétit coupé et lorsque vous vous sentez seul, vous avez besoin de nourriture de réconfort comme le sucre et le chocolat. Vous mangez alors sans vous en rendre compte, de manière inconsciente. C’est bien là le problème, car tout cela engendre des dérèglements de votre microbiote, une prise de poids ou encore un mal-être général.

Parallèlement à cela, si vous mangez mal ou de manière déséquilibrée, vous pouvez avoir la migraine, ressentir une déprime, un manque d’énergie, de motivation ou encore vous pouvez vous trouver dans un état léthargique.

2/Les bénéfices de manger en pleine conscience

Il est particulièrement bénéfique de reconnecter son esprit et son estomac à travers l’alimentation en pleine conscience. Cela vous permettrait par exemple de :

  • Prendre conscience de vos apports alimentaires,
  • Manger à votre faim et vous arrêter au bon moment,
  • Maîtriser l’alimentation émotionnelle et de réconfort, voire inconsciente,
  • Améliorer la digestion,
  • Apprivoiser votre stress,
  • Identifier les émotions liées aux aliments, aux souvenirs bons ou mauvais de certains plats,
  • Vous reconnecter avec vous-même et écouter votre corps.mindful eating Foodvisor

3/ Comment mettre en place le Mindful Eating au quotidien

Voici des idées pour vous autoguider pendant ces moments (notez que vous pouvez aussi commencer par vous entrainer et suivre les séances dédiées de Petit BamBou sur votre mobile, pour ensuite pouvoir faire ce genre d’exercice en totale autonomie) :

Avant le repas :

  • Installez-vous à table dans un endroit calme et rangé, sans télévision ou bruit de fond trop fort. Il est conseillé d’éviter le plateau “télé-canapé” qui doit être réservé à des moments très occasionnels et surtout pas tous les jours.
  • En tout début de repas, vous pouvez utiliser l’application Foodvisor pour évaluer vos apports nutritionnels. En effet, beaucoup de personnes ne se rendent pas compte de leurs excès alimentaires et leurs repas apportent plus de calories que nécessaire.
  • Ensuite rangez votre portable, évitez de lire et envoyer des textos pendant le repas, de regarder des vidéos ou encore de surfer sur les réseaux sociaux en même temps que vous mangez. En clair, fermez les écrans qui vous déconnectent de votre repas afin que votre cerveau soit concentré uniquement sur ce moment gourmand.
  • Faites des respirations ventrales : inspirez profondément et expirez en gonflant le ventre le plus possible. Répétez 3 ou 4 grandes inspirations avant de manger.
  • Laissez émerger en vous des réponses aux questions suivantes avant de commencer le repas : ai-je faim ? Ai-je  envie de manger par plaisir ou pour combler un manque ? A quel point avez-vous faim?
  • La gratitude apporte de vrais bénéfices : Prenez quelques instants pour remercier la nature d’avoir fait pousser tous ces légumes au rythme de la pousse et des saisons. La terre, fait tout en prenant son temps, alors ne bafouons pas ce processus en engloutissant notre repas en quelques secondes.
  • N’hésitez pas à remercier aussi mentalement les personnes qui ont préparé le repas : de l’agriculteur au cuisinier,  des dizaines de personnes ont pu rendre ce repas possible.

Pendant le repas : Foodvisor mindful eating

  • Amenez doucement la fourchette vers votre bouche et soyez attentif à vos pensées ou émotions
  • De même, mangez lentement en mastiquant bien les aliments et en portant votre attention sur vos sensations et les odeurs, le gout, le toucher…. La mastication fait partie intégrante de la digestion car les enzymes salivaires commencent déjà leur travail de décomposition des amidons.
  • Posez votre fourchette entre deux bouchées, le temps de savourer la première bouchée. Faites une pause, puis demandez-vous si vous avez encore faim avant de recommencer chaque bouchée.
  • Si vous ne supportez pas de ne pas finir une assiette par peur de gâcher la nourriture, pensez que vous pouvez conserver le reste du repas pour plus tard. Il vaut mieux ne pas finir si vous n’avez plus faim que de vous forcer pour ne pas avoir de reste.

Conclusion

La méditation peut vous aider à prendre conscience de vos nourritures émotionnelles et de vos addictions. Certaines personnes découvrent même qu’elles se levaient la nuit pour manger de manière complètement inconsciente. A vous ensuite de décider en conscience ce que vous désirez changer ou garder.

La méditation a un bel avenir dans la gestion des troubles du comportement alimentaire. Manger en pleine conscience est à la portée de tous : c’est un entrainement qui demande de la répétition et de l’entrainement au départ mais cela devient vite agréable; de plus, c’est peu coûteux et ne requiert pas de matériel. Des applications comme Petit Bambou et Foodvisor peuvent vous aider à prendre conscience de ce que vous mangez, alors, pourquoi ne pas commencer dès votre prochain repas ?

Laisser un commentaire