Que garantissent les labels alimentaires ?

Foodvisor labels alimentaires

Lorsque vous commencez à faire attention à votre mode d’alimentation, la première étape est de bien choisir vos produits au moment de l’achat. Plus vous ferez attention, plus vous chercherez des produits de qualité. Afin de déterminer la qualité des aliments il existe des labels alimentaires. Parmi la jungle des labels alimentaires, en voici 5 que nous allons vous expliquer ci-dessous :

Bio

Il garantit le respect de l’environnement et du bien-être animal. 95 % des ingrédients d’un produit bio doivent provenir de l’agriculture biologique. C’est à dire sans pesticides, sans engrais chimiques ni antibiotiques à outrance ( seulement en cas de force majeur) . Ils peuvent contenir des OGM et des ingrédients non éthiques ( huile de palme par exemple).
Les produits bio n’ont pas de garantie, d’être meilleur au goût, à la conservation, à l’aspect, à la richesse en nutriments. Le symbole européenne en forme de feuille verte prime sur le symbol national ( LOGO AB). Dans les faits, manger bio permet de limiter l’impact néfaste sur l’écologie et la consommation de pesticides au quotidien. Si vous le pouvez, optez pour des produits bio surtout les fruits et légumes et les viandes afin de soutenir la filière du bien-être animal.

Label Rouge

Il garantit que le produit est d’une qualité supérieure que les autres produits similaires courants. Un cahier des charges recense toutes les caractéristiques qui déterminent la qualité d’une denrée non transformée. La localisation géographique du lieu d’élevage ou de production ne compte pas dans les caractériques. Le gouvernement indique qu’il existe plus de 400 Labels Rouges homologués par les pouvoirs publics. “Ils concernent des volailles, des viandes, des charcuteries, des produits laitiers, des produits de la mer, des fruits et légumes, des boissons, du miel et même du sel ainsi que quelques produits non alimentaires et non transformés.”

Elevé en plein air

C’est une condition qu fait partie des labels rouge et bio. Les animaux doivent avoir accès aux extérieurs au moins une partie de la journée.
Cela concerne principalement les poules pondeuses et les porcs. Lorsque cette mention ne figure pas, les poules sont élevées en cages dans des hangars à raison de 20 poules par mètre carré.Les cages sont entassées jusqu’au plafond et elles n’en sortent jamais. Les porcs sont élevés en stalle individuelle sur des grilles et non sur de la litière en paille. Les oeufs et le jambon sont des produits extrêmement consommés et ne favorise pas de bien-être animal. Cela impact sur la qualité des produits bien que cela reste difficilement chiffrable.

Max Haavelar Fairtrade

Ce label garantit des critères économiques, sociaux et environnementaux comme :
Les producteurs et travailleurs sont formés aux pratiques agricoles durables leur permettant de mieux lutter contre le changement climatique et de réduire leur impact écologique :
– L’interdiction de recours aux OGM,
– L’utilisation limitée de pesticides et l’encouragement à l’agriculture biologique,
– La préservation des ressources naturelles et des écosystèmes : optimisation de la consommation d’eau, gestion durable des sols, …,
C’est le label du commerce équitable qui permet aux petits producteurs locaux de percevoir un revenu direct et un soutien dans leur autonomie de gouvernance. Lorsque vous achetez un produit avec ce label , une partie de la somme est reversée à l’association qui aide les producteurs locaux dans le monde.

AOP

Ce label garantit la provenance des produits et leur fabrication dans une région bien précise où le savoir-faire et la tradition sont reconnus pour leur haute qualité. L’exemple le plus fréquent est le fromage, chaque région est fière de sa culture fromagère et donne son goût au produit. La qualité des sols, de l’air, des fourrages déterminera le goût du lait et donc du fromage.

Quelques chiffres donnés par l’institut national de l’origine et de la qualité
-10,5 % de la production commercialisée de fromages en France ont le label AOP
-Production estimée pour les fromages : 226 782 tonnes
-Les fruits, légumes, huiles d’olive…
-45 AOP agroalimentaires
-Produits viticoles
-361 vins et eaux-de-vie

En conclusion

Ces labels alimentaires ne garantissent pas forcément la valeur nutritionnelle des produits mais permettent de participer à la réduction de l’empreinte écologique, la réduction des pesticides pour les consommateurs et pour la planète. Pour les viandes, moins d’antibiotiques utilisés donc moins de traces toxiques pour les consommateurs.
Ils sont également gages d’équité en faveur des producteurs et garantissent la conservation d’un savoir-faire unique spécifique à chaque terroir où que ce soit dans le monde.

Pour en savoir plus
http://agriculture.gouv.fr/origine-france
https://www.maxhavelaarfrance.org

Article écrit par Elsa Diététicienne Chez Foodvisor.

Laisser un commentaire