Les bienfaits de l’huile de coco : savoir distinguer le vrai du faux



Depuis quelques années, l’huile de coco est devenue un super aliment à la mode. De nombreux bienfaits lui sont attribués. L’huile de coco réduit le cholestérol, le risque de cancers, fait mincir… Mais cette huile contient énormément d’acides gras saturés qui eux, on le sait, sont mauvais pour la santé lorsqu’ils sont consommés en excès. Cet engouement est-il justifié ? Faisons le point sur l’huile de coco.

COMMENT OBTIENT-ON L’HUILE DE COCO ?

On obtient l’huile de coco par pressage de la chair fraîche de la noix de coco. L’huile obtenue est dite “vierge” car elle ne contient aucune impureté. C’est un produit de très haute qualité. Mais attention ! Il ne faut pas confondre l’huile de coco et l’huile de coprah. L’huile de coprah, aussi appelée huile de coco, est obtenue à partir de la chair séchée de la noix de coco et non de la chair fraîche. En séchant, la chair de la noix de coco est exposée à la pollution. Pour éliminer les bactéries, l’huile de coprah est blanchi, raffinée et désodorisée. Ces traitements provoquent la perte des micronutriments présents dans la noix de coco.

Pour une huile de bonne qualité, je vous conseille l’huile de coco “vierge” première pression à froid et issue de l’agriculture biologique !

L’HUILE DE COCO DANS NOTRE ALIMENTATION

– L’huile de coco est mauvaise pour la santé.
VRAI et FAUX

À en croire les nombreux articles trouvés sur internet ces dernière années, l’huile de coco a des propriétés miraculeuses. Elle diminue le cholestérol, diminue le risque de maladies cardiovasculaires, le risque de cancer … Mais l’huile de coco n’est pas aussi bonne pour la santé qu’on le croit. D’après une étude récente réalisée par la prestigieuse American Heart Association l’huile de coco n’est pas conseillée pour une utilisation quotidienne. Aucun effet positif sur la santé n’a été constaté suite à son utilisation.

L’huile de coco est extrêmement riche en acides gras saturés. En effet, 85% de ces acides gras sont saturés. On en trouve plus que dans le beurre, le saindoux et l’huile de palme. Et nous le savons, les acides gras saturés consommés en excès sont dangereux pour la santé.

Au final, retenez que l’huile de coco n’est pas mauvaise pour l’organisme si vous êtes en bonne santé et si elle est consommée avec modération. Sachez que les apports en acides gras saturés quotidiens ne doivent pas dépasser 12% de nos apports énergétiques journaliers.
L’huile de coco est une bonne alternative au beurre car elle supporte très bien les hautes températures. Mais finalement les huiles d’olive, de colza, de noix, de lin riches en acides gras polyinsaturés restent bien meilleures pour la santé. En effet, les acides acides gras polyinsaturés contrairement aux acides gras saturés réduisent les taux de mauvais cholestérol et de triglycérides. De cette façon ils réduisent le risque d’apparition de maladies cardiovasculaires.

– L’huile de coco, un allié minceur.
FAUX

Non, l’huile de coco n’est pas miraculeuse. Comme on l’a vu précédemment, l’huile de coco est très riche en acide gras saturés et le gras ne brûle pas le gras.
Mais si vous en consommez de temps en temps de petites quantités, cela ne vous fera pas grossir pour autant. Rappelez vous, tout est une question d’équilibre.

– L’huile de coco peut être utilisée dans de nombreuses préparations.
VRAI

L’huile de coco ne se dénature pas à la chaleur, elle ne devient pas toxique.
Elle est donc idéale pour remplacer le beurre dans les pâtisseries ou les pâtes à tarte. C’est très utile lorsque l’on est végan.

DU PLACARD DE LA CUISINE A NOTRE SALLE DE BAIN :

En terme de cosmétique, l’huile de coco est une huile magique (à condition d’aimer l’odeur de la noix de coco). Sa richesse en acides gras et sa teneur en vitamine E, lui confèrent des propriétés hydratantes. L’huile de coco est très nourrissante pour la peau et les cheveux. Elle peut également être utilisée comme démaquillant car elle laisse la peau douce et pas grasse.

Pour conclure, l’huile de coco, consommée de temps en temps, en alternative au beurre, n’est pas mauvaise pour la santé. Mais préférez les huiles d’olive, de colza, de noix, de lin qui restent meilleures de part leur richesse en acides gras polyinsaturés. Et non, l’huile de coco ne fait pas mincir ! 😉

Pour aller plus loin :

Il existe plusieurs types d’acides gras saturés. La majorité des acides gras présents dans l’huile de coco sont des acides gras à chaîne moyenne. Plus courts, ils sont mieux absorbés par l’organisme que les autres et sont directement utilisés comme substrats énergétiques. Ils ne sont pas stockés par l’organisme. C’est pour cela que l’on a longtemps dit que l’huile de coco ne faisait pas grossir. Mais comme tous les acides gras, ils sont néfastes si l’on en consomme trop.

Article écrit par Amélie Vincent, diététicienne

Laisser un commentaire