Comment lire l’étiquette d’un produit ?



Les produits industriels sont consommés par la quasi totalité de la population, mais combien de personnes regardent la composition et la valeur nutritionnelle de ces produits ? Parmi ceux qui regardent ces informations, combien savent réellement lire et comprendre ce que signifie l’étiquetage ? Voici quelques conseils pour savoir lire l’étiquette d’un produit et de cette façon savoir repérer les produits de bonne qualité.

1. LISTE D’INGRÉDIENTS

Avant de regarder l’étiquetage nutritionnel, intéressez-vous d’abord à la composition du produit, c’est-à-dire à la liste des ingrédients présents dans le produit.

Commencez par regarder la longueur de la liste. Plus la liste est courte, plus le produit sera de bonne qualité. Un produit de qualité présente des ingrédients naturels et le moins d’additifs possible.
Regardez ensuite l’ordre des ingrédients. Les ingrédients sont listés en fonction de leur quantité. Ainsi le premier ingrédient de la liste sera le plus abondant dans le produit et le dernier le moins abondant.
Enfin, intéressez vous à la nature et la qualité des ingrédients. De nos jours la plupart des produits contiennent des ingrédients nocifs à la santé tel que le sirop de glucose ou les huiles végétales hydrogénées, il faudra donc faire attention à ce genre d’ingrédients qui sont aussi présents dans les salades industrielles préparées.

2. ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

Après avoir analysé la liste d’ingrédients, jetez un coup d’oeil aux informations nutritionnelles pour plus de précision sur la qualité du produit.

L’étiquetage nutritionnel, obligatoire sur tous les aliments pré-emballés, informe le consommateur de la quantité d’énergie et de nutriments contenus dans le produit. Les quantités sont très souvent données pour 100g ou 100ml.

Voici les facteurs à étudier lors de vos achats : les protéines, les lipides, les glucides et les minéraux.

Les protéines animales sont à privilégier par rapport aux protéines végétales car elles possèdent tous les acides aminés essentiels à notre santé. Cependant, si l’on ne consomme pas de protéines animales, il suffit d’associer au cours d’une même journée céréales et légumineuses pour faire le plein d’acides aminés essentiels 🙂
Si un aliment contient plus de 10g de protéines pour 100g, il sera source de protéines.

En ce qui concerne les lipides, il faudra privilégier les aliments contenant peu d’acides gras saturés. Les lipides d’origine végétale, riches en acides gras poly insaturés (oméga 3 et oméga 6) sont donc à privilégier.

La qualité des glucides se portera sur leur nature : il faudra chercher à savoir si ce sont des glucides complexes ou des glucides simples. Les glucides simples sont à limiter tandis que les glucides complexes sont à privilégier. Les glucides simples sont notés comme « Sucres » dans l’étiquetage nutritionnel.

Pour ce qui est des minéraux, il faudra surtout faire attention à la quantité de sodium.

3. LABELS DE QUALITÉ

Pour finir, il existe aussi des signes de qualité sur les emballages permettant de certifier une qualité supérieure : Appellation d’Origine Contrôlée , Appellation d’Origine Protégée, Label Rouge, Agriculture Biologique…

Article écrit par Alex Zhang, étudiant en nutrition et Amélie Vincent, diététicienne.

Laisser un commentaire