Pourquoi les régimes tendances sont-ils dangereux ?



En France, l’augmentation du surpoids et de l’obésité est un véritable problème de santé publique. Les régimes amaigrissants sont en partie responsables de cette augmentation. Ces régimes tendances, extrêmements restrictifs, promettent une perte de poids express. Mais la pratique de ces régimes n’est pas un acte anodin. Ils ont des conséquences plus ou moins graves sur la santé.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES DES RÉGIMES RESTRICTIFS SUR NOTRE SANTÉ ?

1. Déséquilibre nutritionnel

Lorsqu’on suit un régime minceur, notre alimentation est faible en calories, déséquilibrée et peu diversifiée. S’alimenter de cette façon entraîne de nombreuses carences en nutriments, vitamines et minéraux. Ces carences ne sont pas anodines pour l’organisme et peuvent provoquer des étourdissements, de la fatigue, des troubles du rythme cardiaque, des troubles digestifs…

2. Inévitable effet yo-yo

Pourquoi ces régimes entraînent une reprise de poids dans 80% des cas ?

Le métabolisme de base est l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme lorsqu’il est au repos. Il varie selon le sexe, l’âge, le poids et la taille. Si l’on consomme plus de calories que les calories brûlées par le métabolisme de base, il y aura une prise de poids. Au contraire, si nos apports caloriques sont inférieurs aux calories brûlées par le métabolisme de base alors il y aura une perte de poids.

Lorsqu’on suit un régime trop restrictif, le nombre de calories brûlées par l’organisme baisse, notre poids diminue et le métabolisme de base aussi. C’est la première étape de l’effet yo-yo.
A l’arrêt du régime, on reprend une alimentation normale, voire on mange deux fois plus qu’avant à cause des nombreuses frustrations, mais notre métabolisme de base reste diminué. Les calories apportées par l’alimentation deviennent supérieures à celle dépensées par le métabolisme de base.
Ceci entraîne une prise de poids et rapidement on retournera à son poids initial ou un poids plus élevé.

De plus, notre organisme s’habitue vite à ces perturbations. Plus on fait de régimes restrictifs, plus notre organisme à du mal à perdre du poids.
Sur le long terme, ces régimes favorisent l’apparition du surpoids et de l’obésité.

3. Conséquences hormonales

Deux hormones participent à la régulation de l’appétit. La ghréline stimule l’appétit et la leptine le diminue.
Lors d’un régime restrictif, les taux d’hormones se dérèglent. Le taux de leptine diminue tandis que le taux de ghréline augmente. Nos hormones augmentent notre appétit et nous poussent à manger.
Même à l’arrêt du régime, les taux de leptine restent bas et ceux de ghréline élevés. Il est encore plus difficile de ne pas reprendre de poids !

4. Conséquences psychologiques et comportementales

L’effet yoyo inévitable et la frustration extrême provoquée par ces régimes entraînent des échecs successifs. Ces échecs à répétitions sont difficiles à vivre et peuvent être la cause d’un état dépressif et d’une baisse de l’estime de soi.

5. Perte de masse musculaire

Les régimes minceur favorisent un amaigrissement rapide mais ils conduisent à une perte de masse musculaire et pas uniquement à une perte de masse grasse. Même si on perd du poids rapidement, notre corps s’affaiblit, il perd de la force et de la tonicité.

6. Ralentissement de la croissance et du développement pubertaire

Un régime restrictif chez un enfant ou un adolescent peut ralentir la croissance et entraîner un retard de puberté.

7. Facteur de risque cardiovasculaire

Lorsque la restriction est trop importante, associer un régime amaigrissant et un activité sportive est dangereux pour la santé. Cela entraîne un risque d’accident cardiovasculaire (surtout chez un sujet sédentaire depuis plusieurs années), un risque de malaises, de blessures etc. Le nombre de calories consommé est trop faible pour apporter au corps l’énergie nécessaire pour faire du sport.

8. Augmentation du stress oxydatif

Lors de la pratique d’un régime drastiques, notre organisme est fragilisé et stressé par les nombreuses privations. Il se dérègle et les cellules s’oxydent. Cette oxydation est néfaste et favorise le vieillissement prématuré de la peau, les crampes et les troubles digestifs.

COMMENT MAIGRIR DE MANIÈRE DURABLE ET SANS DANGER POUR NOTRE SANTÉ ?

Aucune méthode miracle n’existe !
Maigrir, c’est possible mais ça prend du temps.

Pour qu’une perte de poids soit durable et sans danger pour notre santé, il faut qu’elle soit progressive et contrôlée. Le rythme idéal est de perdre 500g à 1kg maximum par semaine (soit environ 4 kilos par mois).

Un régime efficace n’est rien d’autre qu’une alimentation équilibrée et diversifiée associée à une activité physique régulière. On veillera à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas les besoins journaliers. Il est important que la balance énergétique soit équilibrée.

Ce rééquilibrage alimentaire est efficace sur la durée car il fait prendre de bonnes habitudes alimentaires qui perdureront une fois le régime terminé.

Oubliez les régimes drastiques dans lesquels la frustration est extrême et privilégiez une alimentation équilibrée pour une perte de poids progressive et sans carences !

Source : https://www.anses.fr/fr
Article écrit par Amélie Vincent, diététicienne.

Laisser un commentaire