Comment améliorer le bien-être en hiver ?

Pourquoi grossit-on en hiver ?

Pourquoi grossit-on en hiver ?

Pendant l’hiver, il est facile de se couvrir de gros pulls et de ne pas se voir grossir.
Dans la nature, il n’y a plus de nourriture ou de plantes qui poussent entre décembre et mars. Il faut donc tenir sur les stocks.
Les températures sont froides, le corps doit s’adapter et réclame de la nourriture riche car il a ce réflexe de stocker de la graisse pendant l’hiver pour faire face au manque de nourriture.

De plus le métabolisme se met en mode “hibernation”, l’activité physique est souvent réduite et le manque de lumière est propice à dormir plus.

De nos jours et dans nos régions occidentales, le manque de nourriture ne se fait plus sentir puisque l’humanité a organisé différemment la répartition de la nourriture tout au long de l’année. La lumière est artificielle et l’activité physique peut se faire en intérieur.
Il y a suffisamment de moyens pour tromper les prédispositions génétiques.

C’est pourquoi il faut être vigilant et ne pas trop prendre de poids pendant les rudes mois d’hiver.

Comment adapter son alimentation ?

Il faut de préférence limiter les féculents le soir.
Une prise de glucides trop importante le soir va entraîner un stockage sous forme de graisses.

Il faut privilégier les repas légers et chauds comme les soupes, les légumes cuits et les protéines maigres comme le poulet, les oeufs, le jambon.

Il faut éviter les farines blanches, pâtes, pains, pizzas qui ont une assimilation du sucre rapide.

Afin de mieux dormir en hiver il faut consommer des omégas 3, ce sont des acides gras essentiels que l’on retrouve dans les poissons gras, saumon et maquereau mais aussi dans les noix et le lin.

Quels sont les nutriments importants à privilégier en hiver ?

Le nutriment qui vient le plus à manquer est la vitamine D. Cette vitamine est normalement synthétisée au niveau de la peau grâce aux rayons du soleil .
En hiver, la peau est couverte et le soleil ne se montre pas beaucoup.
Il est donc primordial de se supplémenter en vitamine D car les carences entraînent de la dépression mais aussi une prise de poids et un risque d’ostéoporose.

Le magnésium est le deuxième nutriment auquel il faut penser car les carences entrainent la dépression, la fatigue, la mauvaise gestion du stress, des crampes musculaires et des envies de sucres.

Le stress va alors induire des pics d’insuline qui provoquent un stockage des graisses.
C’est aussi à cause du manque de magnésium que les fringales de sucres peuvent survenir surtout dans les moments de stress ou des besoins de réconfort.

Quelles sont les astuces en plus pour améliorer le bien-être en hiver ?

-Prendre des bains chauds
-Boire des infusions
-Dormir plus
-Faire des sports plus doux et relaxants
-Faire un peu moins de sport que pendant les beaux jours et se contrôler sur la quantité de glucides consommés.
-Privilégier les aliments riches en acides gras essentiels comme les poissons gras et les fruits oléagineux.

Il faut écouter plus son corps et se ménager, si le corps fatigue c’est qu’il faut ralentir le rythme. Le froid et le manque de lumière sont vécus comme un stress par l’organisme.

Article écrit pas Elsa Orivel ,

Laisser un commentaire