Chrononutrition, en quoi consiste ce régime ?

par | Nov 6, 2020 | GUIDE RÉGIMES, Régimes perte de poids | 0 commentaires

Guide Régimes

Bénéficiez d’une première consultation GRATUITE*

*À condition de tester l’offre 7 jours premium

Bénéficiez d’une première consultation GRATUITE*

*À condition de tester l’offre 7 jours premium

La chrononutrition, une nouvelle façon de s’alimenter selon les besoins physiologiques de son organisme, d’après le docteur Alain Delabos. Mais en quoi cela consiste vraiment? Toutes les explications se trouvent dans cet article. 

À l’origine de ce régime 

C’est le docteur Alain Delabos, qui, en 1986, est à l’origine de la chrononutrition. Il souhaite créer une façon différente de s’alimenter qui prendrait en compte notre horloge biologique. Effectivement, aujourd’hui, nos trains de vie sont différents et le temps alloué aux repas et à la cuisine sont bien plus courts. Ainsi, nous mangeons souvent rapidement et ce que nous avons sous la main, n’importe quand et parfois n’importe quoi. La chrononutrition fut alors inventée afin de répondre aux Foodvisor Assiette, horloge, amandes, chrononutritionbesoins du corps, soit : comment bien s’alimenter au bon moment.

Le docteur Delabos est alors parti du principe que selon l’heure à laquelle nous mangeons, les aliments ne sont pas assimilés de la même manière par l’organisme. Il assure que les aliments sont plus ou moins bien utilisés par l’organisme, en fonction du moment de la journée. Ainsi, ils sont soit transformés en énergie, soit ils sont stockés et risquent de provoquer une prise de poids sur le long terme. 

En résumé, le docteur Delabos affirme que pour perdre les kilos superflus, il faut adapter ses prises alimentaires en fonction des variations métaboliques qui ont lieu au niveau de l’organisme, tout au long de la journée. 

Comment ça fonctionne ? 

Concrètement, le régime chrononutrition consiste à être à l’écoute de ses besoins afin d’apporter à notre organisme ce dont il a besoin, au moment où il en a besoin. “Le corps sécrète des hormones toutes les 4 heures environ”, rappelle le spécialiste en géno-chrono-nutrition, Claude Chauchard. Il explique donc que si l’on veut répondre aux besoins de notre organisme pour qu’il fonctionne correctement, il faut alors apporter les aliments en fonction de la sécrétion associée. Il s’agit d’hormones mais aussi d’enzymes, ces agents indispensables à l’assimilation des nutriments, sécrétés de façon organisée et calculée

D’après le spécialiste, les conditions de la chrononutrition impliquent que les 4 repas (dont la collation), soient pris à des heures fixes, environ à 4 heures d’intervalle. Cela n’est pas anodin. Effectivement, c’est le temps moyen qu’il faut faut à notre corps pour digérer un repas. Et respecter ces délais permettrait d’éviter les risques de stockage et de kilos superflus non désirés. 

Petit Déjeuner

Lorsque l’organisme n’a pas de conditions médicales spécifiques, il montre 3 sécrétions matinales :Foodvisor Petit déjeuner protéiné, graisses, protéines, fromage, oeuf, chrononutrition

  • l’insuline, une hormone qui permet de stocker
  • les lipases, des enzymes qui permettent de digérer les graisses (lipides)
  • les protéases, des enzymes qui permettent de digérer les protéines. 

Cela indique donc la composition du petit déjeuner : des glucides, protéines et lipides. 

Le régime chrononutrition prévoit alors un petit déjeuner copieux à base de fromage, de beurre, de charcuteries, de féculents, d’oeufs. Parfois les fruits sont autorisés mais pas primordiaux. 

Les spécialistes expliquent que le corps utilise beaucoup d’énergie la nuit afin de se régénérer mais aussi pour digérer, drainer, respirer, … Ainsi, le corps a besoin de beaucoup d’énergie au réveil pour attaquer la journée en forme. Le docteur Delabos insiste bien sur le fait qu’il ne faille pas compter ses calories à ce repas car il y a toute la journée pour les dépenser via nos activités. 

Déjeuner

De même qu’au petit déjeuner, le corps sécrète à nouveau des enzymes : cette fois-ci il s’agit de protéases et d’amylases particulièrement. Les amylases sont des enzymes capable de digérer l’amidon et les glucides en général. Le régime chrononutrition indique alors de prendre un plat unique à l’heure du déjeuner, composé principalement d’une source de protéines animale en grande quantité et de féculents. Tout cela pour apporter de l’énergie au corps pour le reste de la journée. L’apport en matières grasses doit être beaucoup moins important que pour le petit déjeuner. Et attention, la part de sucres lents et de protéines végétales doit être inférieure à la source de protéines animale. 

Les menus du régime chrononutrition proposent souvent du filet de poulet grillé avec des pâtes et un légumes verts. Si besoin, un dessert léger est autorisé : fromage blanc et fruits frais. 

Foodvisor Chocolat, carrés, coupelle plumeGoûter

Selon les spécialistes, un pic d’insuline apparaît en milieu d’après midi. Ce pic servirait à assimiler les sucres consommés dans le but de compenser la fatigue liée au fonctionnement des organes. Dans le régime chrononutrition, le goûter a une place très importante car c’est le repas qui va apporter l’énergie nécessaire pour tenir jusqu’au dîner. Cela permet d’éviter les grignotages mais aussi de se jeter sur tout et n’importe quoi au moment du dîner. 

Le régime chrononutrition propose alors un goûter sucré à base de fruits secs ou du chocolat noir bien souvent. Le docteur Delabos insiste sur la notion de plaisir, indispensable au maintien d’un régime. 

Dîner

Les spécialistes en micronutrition affirment que les sécrétions digestives sont moindres le soir. Cela aurait pour conséquence un ralentissement de l’assimilation des aliments. Ainsi, le régime autorise un dîner léger afin de ne pas perturber le corps pendant son sommeil. Ce repas serait non obligatoire, une bonne nouvelle pour les personnes qui préfèrent jeûner

Les menus proposent des dîners à base de poisson blanc ou viande maigre et légumes. La part de sucres rapides, matières grasses et féculents est fortement réduite. Le but est de ne pas relancer la sécrétion d’insuline pour éviter de stocker. 

Bonus 

Le régime chrononutrition se dit différent des autres régimes car il autorise deux repas jokers au cours de la semaine. Des repas où vous pouvez manger ce que vous voulez, sans faire attention à la quantité des aliments ou bien aux calories. 

Exemple de menu 

Voici un menu typique du régime chrononutrition :

Foodvisor Yaourt à la fraise, pots, fraises menthe

Petit déjeuner :

  • Tartine de fromage
  • 2 oeufs à la coque
  • Thé 

Déjeuner :

  • Côtes de porc au fromage 
  • Coquillettes
  • Haricots verts

Goûter :

  • Salade de fraises à la menthe
  • Poignée d’amandes ou carré de chocolat noir

Dîner :

  • Poulet au citron
  • Fondue de poireaux 

Les avantages du régime :

Comme expliqué plus haut dans l’article, aucun aliment n’est interdit par le régime chrononutrition. Ce qui compte, c’est de consommer les bons aliments au moment où l’organisme en a besoin. Cet élément permet de réduire les frustrations

La restriction est aussi fortement diminuée par le fait qu’il ne faille pas compter ses calories. Un élément qui peut facilement devenir contraignant et chronophage. 

Les inconvénients du régime :

Ce régime a beau être proche d’une alimentation “classique” en terme de choix d’aliments, il n’est pas pour autant adapté à tous. En effet, le régime chrononutrition peut provoquer des problèmes de digestion voire une constipation chez les personnes sujettes ou bien fragiles. 

Ce régime paraît intéressant sur le papier mais en pratique il donne moins envie. En effet, on peut manger de tout mais on doit respecter les heures. Donc certes, la frustration est moindre que dans d’autres régimes mais on perd la notion de spontanéité dans l’alimentation, qui est primordiale dans un équilibre alimentaire. En effet, écouter ses envies et ses sensations alimentaires est très important afin de réguler ses émotions, son appétit, son stress, sa fatigue et son poids. 

En conclusion, rien ne vaut un rééquilibrage alimentaire pour perdre du poids durablement et maintenir sa santé au beau fixe. N’oubliez pas de vous écoutez, de vous faire plaisir. Trouvez votre équilibre, varier les aliments, les couleurs, les épices, les cuissons. Usez de votre imagination. 

Avant de vous lancer, n’oubliez pas que chaque personne est différente et que si un régime convient à une personne de votre entourage, ce n’est pas forcément le cas pour vous. Cela peut prendre du temps et s’avérer difficile si vous n’êtes pas accompagné par un professionnel. N’hésitez pas à contacter un diététicien ou une diététicienne diplômé(e).

Article écrit par Romane Guerot, diététicienne chez Foodvisor.

 

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *