4 ASTUCES POUR PERDRE SA CULOTTE DE CHEVAL

Si vous souhaitez à tout prix atténuer ou enlever la culotte de cheval, il faut avoir quelques notions en tête. Voici nos conseils nutrition et sport !

 De façon général, évitez les régimes drastiques, qui n’auront comme effet que de vous faire reprendre le poids perdu et surtout impacter négativement votre santé. Il n’y a pas de solutions miracles ou d’aliments magiques.

 Qu’est-ce que la culotte de cheval ?

C’est une zone au niveau du bassin, notamment des hanches, des fesses et l’arrière des cuisses, où la graisse s’accumule sous la peau. Le corps va stocker de manière excessive des cellules graisseuses dans cette zone sous cutanée ce qui peut aussi favoriser l’apparition de cellulite, la fameuse “peau d’orange”.

L’amas de graisse dans ces zones est un phénomène naturel chez la femme. Même les femmes ayant une bonne hygiène de vie peuvent avoir une culotte de cheval.

De façon générale, les femmes sont prédisposées à une accumulation plus importante de graisses dans ces zones, notamment pour prévenir une éventuelle grossesse ou allaitement.

Cela concerne de nombreuses femmes et peut poser problème au niveau esthétique pour certaines qui souhaitent l’éliminer, notamment avec l’apparition de la cellulite

Quels sont les causes de la culotte de cheval ?

Parmi les causes, on peut retrouver :

– une alimentation inadaptée (déséquilibrée, trop riche en calories)
– un mode de vie sédentaire (trop peu de dépenses)
– une prise de poids récente
– une mauvaise circulation (sanguine et lymphatique)
– une mauvaise évacuation des toxines
– un dérèglement hormonal
– une consommation trop importante en tabac et alcool
– une hérédité (des membres de votre famille ont une tendance à stocker plus à ce niveau là)

Lorsque vous dépensez peu d’énergie, mais que votre alimentation est riche, votre corps stocke la graisse jugée « inutile ». Cet amas graisseux se loge alors dans différents endroits du corps et plus particulièrement au niveau de la culotte de cheval.

ASTUCE 1 – EQUILIBRER SON ALIMENTATION  

  • Ne supprimez pas les graisses !

Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas supprimer les graisses de son alimentation, mais adopter les bonnes habitudes au quotidien, afin d’apporter ce qu’il faut au corps.

Diabolisées à tort pendant les dernières décennies, les graisses saturées consommés en quantités raisonnables n’augmentent pas le cholestérol, ni le risque de maladie cardiovasculaire. Les graisses restent essentielles pour notre organisme, elles permettent de nous fournir de l’énergie, d’entretenir la structure de nos cellules et favoriser la production de nombreuses hormones indispensables.

Tout est question d’équilibre :

– Essayez de limiter l’apport en oméga 6 (huiles de tournesol, maïs, sésame)
– Favorisez l’apport en oméga 3 (poissons gras, huiles de lin, de colza)
– Favorisez l’apport oméga 9 (huiles d’olive, tournesol oléique, noisette)

  • Mangez suffisamment de protéines

Consommez si possible des protéines à chaque repas. Des études suggèrent qu’il vaut mieux répartir la consommation en 3 à 4 prises (repas/collations) sur la journée pour maintenir une synthèse protéique optimale. En plus de vous aider à maintenir votre masse musculaire lors de votre perte de poids, les protéines peuvent être bénéfiques pour vous aider à gérer la faim car elles apportent un effet de satiété important.

Il n’est pas nécessaire d’apporter énormément de protéines, mais si vous faites une activité physique (ce qui est fortement conseillé pour un objectif de ventre plat), il faudrait viser les 1,3 à 1,8g de protéines par kg de poids corporel par jour, c’est-à-dire environ 90g à 130 g de protéines par jour pour un homme de 70kg, et entre 80g et 110 g pour une femme de 60kg.

Vous avez peur de consommer plus de protéines ? Cliquez ici pour lire notre article plus approfondi sur le sujet.

  • Ne bannissez pas les glucides non plus !

De façon générale, ce ne sont pas les glucides qui vont vous faire grossir, c’est le surplus calorique, donc la trop grande quantité que vous allez manger sur la journée.

On entend aussi souvent dire qu’il ne faut pas manger de glucides le soir. Si il faut retenir une chose, c’est que l’apport calorique total de votre journée prime sur le timing. Donc votre corps ne va se mettre à stocker des glucides sous forme de graisses parce qu’il est 19h par exemple !

Les aliments riches en glucides (riz, pâtes, pain, etc.) augmentent facilement le total calorique, c’est pour cela que l’on a tendance à grossir avec ces aliments, car il peut être difficile de contrôler les portions. Mais ce ne sont pas les aliments même qui font grossir, ce sont les portions trop élevées.

En coupant les glucides, vous allez surement perdre quelques kilos rapidement mais cela ne sera pas de la graisse… mais plutôt de l’eau ! En effet les glucides sont stockés sous forme glycogène dans notre corps (muscles et foie). Ce glycogène est toujours lié avec des molécules d’eau, et lorsque vous supprimez les glucides vous supprimez une grande partie de l’eau fixée au glycogène (1g de glycogène = 3g d’eau). Donc une perte de poids rapide n’est pas signe de perte de graisse.

Évidemment tous les aliments glucidiques ne se valent pas, il faut par exemple limiter au maximum les aliments ultra transformés industriels qui sont pauvres en fibres et très souvent riches en glucides, graisses et sel. De plus ils vous apportent peu ou pas de micronutriments (vitamines, minéraux, antioxydants, etc.), essentiels pour la santé.

  • Etre en léger déficit calorique

L’alimentation est essentielle pour perdre la graisse au niveau des hanches et des fesses. Vous avez beau faire tout le sport que vous souhaitez et boire uniquement de l’eau, et bien si vous ne mangez pas correctement durant vos repas, vous n’aurez peu ou pas de résultats.

Le corps est très complexe mais il faut s’imaginer que cela fonctionne comme une banque, avec un système de balance énergétique. Si il y a moins d’entrées (calories apportées par l’alimentation) que de dépenses (activités physiques par exemple), alors votre compte (le corps humain) va perdre du capital (graisse).

Il faut donc viser une plus petite quantité de calories consommées par rapport à notre dépense énergétique, sans pour autant s’affamer, ne manger que des légumes, et consommer très peu de calories, ce qu’on peut retrouver dans un régime trop strict.

La méthode la plus précise est de noter précisément ce que l’on mange chaque jour pendant au moins 2 à 3 semaines, notamment à l’aide de l’application Foodvisor, tout en relevant votre poids chaque jour pendant cette période. Cela vous permettra d’avoir une vision globale et précise de votre consommation énergétique, et d’adapter votre total calorique par la suite.

ASTUCE 2 – ON FAIT DE L’EXERCICE !

 Parmi les conseils, vous vous en doutez, il ne suffit pas de faire uniquement attention à son assiette, l’activité physique a aussi un rôle principal dans un objectif de perte de graisse. C’est surtout une aide non négligeable pour perdre la graisse des hanches et fesses. Cela permet aussi de maintenir le muscle autant que possible, malgré un déficit calorique, car oui le déficit calorique peut faire perdre du muscle si il est trop important, et l’on veut éviter cela a tout prix. Le sport est donc une étape quasi indispensable en plus du côté nutrition !

  • Les exercices cardio et renforcement musculaire

Pour enlever la culotte de cheval et cellulite, les exercices combinant cardio et musculation sont intéressants, en plus de vous faire perdre des calories assez facile et de vous musclez, les bénéfices pour la circulation sanguine et le système cardio-vasculaire sont importants !

 Un moyen simple de brûler des calories en moins de temps, le HIIT (High Intensity Interval-Training), ou entraînement à haute intensité est une forme de cardio-musculation efficace.

C’est un enchaînement de différents exercices qui provoque une forte sollicitation énergétique en quelques minutes !

De plus, vous n’avez besoin d’aucun matériel pour réaliser ces exercices qui vont cibler tout votre corps et surtout la zone en question aux niveaux des muscles fessiers et des jambes.

Pendant un séance HIIT, chaque exercice doit exécuté 30 secondes, puis il faut se reposer 30 secondes. A la fin des 30 secondes de repos, on passe à l’exercice suivant et répète la même chose (30sec d’effort, puis 30sec de repos), etc, etc.

Voici un programme de séance HIIT, avec les exercices à faire :

  1. Mountain climber
  2. Squat
  3. Superman
  4. Fentes alternées
  5. Burpees
  6. Jumping jacks
  7. Levés de genoux

Une fois tous les exercices effectués, vous pouvez enchaîner plusieurs séries !

Échauffez-vous bien avant chaque séances (chaque jambe, articulations des épaules, bras, mains, genoux, buste, etc.).

Veillez à toujours exécuter les mouvements correctement, dans la bonne position.

Faites au moins 2 à 3 séances d’exercices à intensité élevée par semaine. Vous allez sentir vos abdos, votre fessier et votre corps brûler au fur et à mesure des répétitions !

L’essentiel est de varier les intensités et de conserver une régularité dans la fréquence de ses entraînements. C’est indispensable pour atteindre son objectif d’enlever sa culotte de cheval.

 

ASTUCE 3 – NE PAS NÉGLIGER LES ACTIVITÉS DU QUOTIDIEN

Faire de l’exercice via le sport, c’est bien, mais il faut aussi prendre en compte toutes les petites activités que nous faisons tous les jours (marcher, se déplacer, porter les courses, monter les escaliers, ménage, ramasser quelque chose au sol, etc.). 

Ces activités “non sportives” jouent un rôle essentiel dans le total des dépenses énergétiques quotidiennes. Cela peut vous faire dépenser des centaines de calories à la fin d’une journée, ce qui est non négligeable !

Le plus simple, quand on n’est pas sportif dans l’âme, c’est la marche. L’objectif est de marcher au moins 30 minutes par jour, que vous pouvez fractionner en 2 séances par exemple, de 15 minutes, voire 3 séances de 10 minutes. En mettant cela en place, vous pouvez déjà dépenser des centaines de calories à la fin de vos journées grâce à cette astuce. Se fixer un objectif de 10 000 pas par jour est recommandé !

 Si vous prenez les transports en commun, une bonne technique est de descendre un arrêt avant votre l’arrêt habituel, et de finir à pied, pour vous rajouter un peu de distance. N’hésitez pas à prendre les escaliers aussi plutôt que l’ascenseur.

 

ASTUCE 4 – ON TESTE LES MASSAGES ET SOINS SPÉCIAUX

  • Les massages anti-culotte de cheval

Le fait de masser les zones de cellulite va faciliter l’évacuation des cellules graisseuses, réduire la rétention d’eau, grâce une amélioration de la circulation sanguine et lymphatique.

Vous pouvez vous masser vous-même grâce à la technique du « palper-rouler », tous les jours ou le faire dans des instituts spécialisés qui proposent de nombreux types de massages adaptés.

  • L’allié anti-cellulite : le froid

Il existe des instituts qui proposent des soins à l’aide d’appareils spécial anti culotte de cheval anti-cellulite. C’est le « CoolSculpting », qui repose sur le principe de cryo-lipolyse. Cela favorise l’élimination des zones graisseuses qui sont localisées à l’aide de l’appareil, puis refroidies.

Cette technique peut s’avérer douloureux, mais efficace sans laisser de trace (comme la liposuccion).

CONCLUSION

Gardez en tête que 90% des femmes sont atteintes de ce phénomène naturelle de la culotte de cheval, donc cela reste une normalité. Arrêtons aussi de blâmer le corps des femmes et finissons-en avec l’industrie qui essaye de nous vendre des solutions miracles, telles que toutes les crèmes et médicaments “anti-cellulite” ou “anti-poignées d’amour”.

La plupart des méthodes en institut ne seront d’aucune utilité si vous ne mettez pas en place un plan de rééquilibrage alimentaire combiné à une activité physique régulière.

Il est important d’agir avec plusieurs méthodes en même temps et surtout de cibler les causes principales de votre culotte de cheval et cellulite (mauvaise alimentation, dérèglement hormonal, stress, manque de sommeil, etc.)

Une méthode inadaptée pour votre profil ne vous donnera pas de résultats malheureusement.

Et on ne le rappellera jamais assez, mais pensez à bien vous hydrater tout au long de la journée, sans excès non plus (visez 1,5L d’eau par jour).

Laisser un commentaire